Le vent et le petit nuage

nuage

aquarelle de Denis Webb

Il était une fois un petit nuage blanc qui se promenait autour de la terre. Ne pensez surtout pas qu’il était fait de particules radioactives qui portent des noms bizarres tels que Césium 134, 137, Iode 131, Tellure 132, … ! C’était un petit nuage écologique, tout propre tout mignon, fait de bonne vapeur d’eau pure, sans produit chimique. Il n’en n’existe plus maintenant des nuages comme cela mais il en existait encore il y a quelques années. Le petit nuage était triste, si triste d’être tout seul dans le ciel bleu. Il avait déjà fait une centaine de fois le tour de la terre. Cela commençait à l’ennuyer passablement d’observer les dégâts que les hommes avaient faits sur cette belle planète. Les hommes d’ailleurs étaient bien tristes. Une poignée d’individus avaient rendu la chose possible mais ils étaient tous responsables et ils n’avaient pas compris qu’ils souffriraient tous sans exception de la situation car ils n’étaient pas conscients de l’interconnexion de toutes choses dans la nature. Le petit nuage aurait bien voulu pleurer, mais ses pleurs n’auraient donné que très peu de pluie et cela n’aurait pas servi à grand chose. Il ne voulait surtout pas aller fréquenter tous ces autres nuages pollués qui le priaient de les rejoindre. Que faire ?

Monsieur le vent l’effleura doucement et lui demanda ce qu’il avait ? Alors le petit nuage lui expliqua combien il se sentait seul et triste. Le vent en fut tout ému et il ne savait pas quoi faire pour redonner le sourire au petit nuage. Il lui demanda ce qu’il voulait :

« Veux-tu que je souffle un vent du nord ?»  demanda le vent.
« Non merci ?»  répondit le petit nuage.

« Veux-tu que je souffle un vent d’est ?»  demanda le vent.
« Non merci ?»  répondit le petit nuage.

« Veux-tu que je souffle un vent du sud ?»  demanda le vent.
« Non merci ?»  répondit le petit nuage.

« Veux-tu que je souffle un vent d’ouest ?»  demanda le vent.
« Non merci ?»  répondit le petit nuage.

Le vent changea alors de tactique et essaya des noms plus précis :

« Veux-tu que je souffle une tramontane ?»  demanda le vent.
« Non merci ?»  répondit le petit nuage.

« Veux-tu que je souffle un gros mistral ?»  demanda le vent.
« Non merci ?»  répondit le petit nuage.

« Veux-tu que je souffle un vent marin ?»  demanda le vent.
« Non merci ?»  répondit le petit nuage.

« Veux-tu que je souffle un Zéphyr ?»  demanda le vent.
« Non merci ?»  répondit le petit nuage.

Le vent commençait à désespérer lui aussi quand le petit nuage, d’une toute petite voix timide et en rosissant lui dit :

« Je veux que tu me fasses une petite bise. »

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 22/04/2011, dans divertissement, réflexion. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. comme c’est mimi …très bonne idée d’illustrer tes textes avec les oeuvres de Mister Webb 🙂

%d blogueurs aiment cette page :