Ballade à bicyclette

brin de muguetElle aimait sa bicyclette qui semblait toujours prête à l’emmener où elle voulait. Ce jour là elle lui communiqua sa volonté d’aller n’importe où, de se laisser emporter par elle, où plutôt de pédaler au gré de son choix du moment, de pédaler sans motif précis, de se laisser guider par l’humeur de l’instant sans même se poser la question de savoir si elle allait prendre le chemin de droite, ou bien celui de gauche au carrefour suivant, laissant sa pensée flotter au gré du vent léger de ce printemps tardif qui faisait que la nature se réveillait d’un seul coup et que les fleurs printanières semblaient éclore toutes ensemble composant une cacophonie de couleurs pastel et de vert tendre qui s’offraient à la vue. La générosité de la nature fit gonfler son cœur au point que les larmes lui montèrent aux yeux.

Depuis combien de temps n’était-elle pas allée rendre visite à sa grand-mère qui résidait dans une maison de retraite pourtant située à quelques tours de roues de là où elle se trouvait ? Pourquoi ne pas suivre cet élan tout de suite et y aller. L’heure de la sieste était passée. Grand-mère serait là, solitaire dans son fauteuil, ses pensées tournées vers sa longue vie pleine de grandes et de petites joies et aussi de grosses déceptions. Voilà où la conduisait sa bicyclette magique ce jour là. Une côte assez prononcée ralentit son pédalage. La route entrait dans la forêt. Une odeur de muguet flottait dans l’air. Elle pensa que sa grand-mère aimerait fleurir sa chambre avec un ou deux brins de muguet. Elle s’arrêta et posa sa bicyclette sur le bas-coté de la route. Elle n’eut pas à s’enfoncer longtemps dans le sous bois pour trouver un tapis de muguet et cueillir une moisson de clochettes.

Vite elle pédala vers la maison de retraite et courut embrasser sa grand-mère. Elle la trouva assise près de la fontaine dans la cour, une couverture sur ses genoux. Son cœur se serra. La reconnaitra t-elle ?. Depuis quelque temps, sa mémoire se brouillait, mais aujourd’hui la grand-mère l’accueillit avec un magnifique sourire. Elles tombèrent dans les bras l’une de l’autre.

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 06/05/2011, dans réflexion. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Ballade à bicyclette.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :