Les timbres, c’est moi !

Le guide du RoutardIsa à l’anglais balbutiant doit aller travailler deux mois dans un laboratoire aux USA, sur la côte Ouest des USA, à Portland en Oregon plus exactement. Isa est arrivée depuis quelques jours et elle doit envoyer la sacro-sainte lettre hebdomadaire à sa mère qui ne se contente pas du téléphone et n’a ni internet, ni e-mail. Une lettre à envoyer, vous croyez que c’est facile quand on vit dans une ville suburbaine de Portland qui n’a pas de poste et que l’on n’est pas motorisée pour aller en centre ville. Hé bien non ! Tout d’abord il faut connaître le bon timbrage pour la France. Bon, internet et surtout le précieux guide du routard peuvent vous renseigner. Mais où trouver les timbres à acheter ? Encore une fois, le guide du routard signale que l’on peut en général trouver des timbres poste dans les supermarchés.

Isa suppose alors qu’ils se trouvent dans des distributeurs spéciaux. Génial, Isa va rechercher un tel distributeur en faisant ses courses. Le soir même, arrivée au supermarché qui est situé à deux pas de son logement, Isa recherche un distributeur de timbres. Rien dans l’allée extérieure aux caisses. Isa recherche dans le rayon papeterie. Il n’y pas de distributeur. Bien que cela lui paraisse bizarre, Isa ne perd pas tout espoir de trouver un distributeur au milieu des fruits et légumes ou près des rayons boucheries, après tout dans un pays étranger, on peut s’attendre à tout se dit-elle. Isa ne trouve pas. Certainement, le guide du routard s’est trompé, pas de timbres à vendre dans ce supermarché. Isa fait ses quelques courses et se dirige vers les caisses. Tout en faisant la queue, elle décide de demander au caissier (eh oui, ne soyez pas surpris cher lecteur, il y a beaucoup plus de caissiers que de caissières dans certains supermarchés là bas ! ) où elle pourrait acheter des timbres. Son tour vient, alors, prise d’une inspiration subite et tout en disposant ses achats sur le comptoir elle se lance : « Please could you tell me where I can find stamps ? ( Pourriez vous me dire où je peux trouver des timbres poste ? )» Le caissier répond du tac au tac « The stamps, it’s me. ( Les timbres c’est moi. ) » Isa le regarde incrédule. Comme le plus souvent personne ne la comprend avec son fort accent français, Isa répète patiemment sa question en essayant de mieux prononcer. « Please could you tell me where I can find stamps ? » Sur ce, tout en enregistrant les achats, le caissier répète : « The stamps, it’s me. ( Les timbres c’est moi. ) » Mon Dieu se dit Isa, il ne me comprend vraiment pas. Elle essaye timidement d’expliquer : « You know, stamps to put on letters. ( Vous savez, des timbres pour mettre sur les lettres. ) » Le caissier imperturbable et pour la troisième fois répète : « The stamps, it’s me. »

Isa abandonne. Le caissier a terminé l’enregistrement des achats. Il en annonce le montant. Isa donne quelques billets verts. Sur ce, le caissier ouvre son tiroir-caisse avec une petite clé rend la monnaie à Isa et sort de son tiroir-caisse 10 timbres qu’il tend à une Isa stupéfaite. Il l’avait bien comprise et il avait raison. Les timbres, c’était bien lui !

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 30/09/2011, dans divertissement. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Les timbres, c’est moi !.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :