Sanglier

Sanglier

Nous profitons de ces belles journées pour aller contempler les splendeurs de l’automne. Nous sommes arrêtés au bord de la petite route pour mieux profiter de la scène qui s’offre à nous. C’est un océan de couleurs. Un immense champ de fleurs jaunes, de la moutarde sans doute. Plus loin, au bas de la colline on voit des pairies encore verdoyantes où paissent des vaches blanches. Le soleil éclaire sapins et feuillus qui garnissent le sommet de la colline. Un joli contraste se fait entre le vert foncé des sapins et les couleurs mordorées des autres arbres. De l’autre coté de la route une prairie entourée de barbelés avec cette fois des vaches brunes qui est suivie d’une forêt.

Denis installe son trépied et s’apprête à immortaliser la scène quand soudain une masse brune traverse à toute allure le champ jaune. C’est un magnifique sanglier qui traverse la route sous le nez d’une voiture rouge qui roule assez vite et s’arrête brusquement juste devant l’animal. Celui-ci passe dans la prairie en évitant les barbelés. A-t-il sauté au dessus ? Nous n’avons pas le temps de nous poser la question et de vraiment voir. Les vaches continuent de brouter l’herbe sans se soucier du sanglier qui passe en trombe au milieu d’elles et joint le couvert de la forêt sous nos yeux médusés. La voiture rouge redémarre sans plus attendre. Mais nous, nous restons abasourdis.

Nous ne sommes pas revenus de notre stupeur quand nous entendons des chiens aboyer au loin puis quelques secondes plus tard le claquement sec d’un coup de feu, un seul, puis le silence. Les vaches continuent de brouter. Elles n’ont manifesté aucun intérêt pour le drame qui s’est joué là-haut dans la forêt.

La chasse est-elle un bienfait pour la nature ? Chasser, est-ce seulement le plaisir de tuer ? le plaisir du pouvoir sur l’animal ? un atavisme ancestral ? le plaisir de se retrouver entre mâles puissants ? … Que sais-je encore ? Je ne suis pas en mesure de juger ni de prendre parti.

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 20/10/2011, dans animaux. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Denis a -il eu le temps de cliquer ?
    la fin de cette histoire est franchement triste !

    • Denis n’a pas cliqué : son appareil pointait de l’autre coté. C’est moi qui lui ait signalé le sanglier qui est passé comme un éclair. Ces animaux courent vite !

  2. Il faut bien en tuer de ces bêtes car elle n’ont pas (plus?) de prédateurs et se reproduisent comme des lapins avec de lourdes conséquences sur les récoltes et parfois d’autres équilibres naturels. Reste que la chasse est un moyen bien cruel et barbare pour réguler la populace des cochons sauvages..

%d blogueurs aiment cette page :