Mignonne, allons voir si l’arthrose

Très joli poème en chanson de Julos Beaucarne

A Fancine

Mignonne allons voir si l’arthrose
Qui ce matin m’ankylose
Depuis qu’a sonné le réveil
Pour clore une nuit de sommeil
Aura perdu de sa vigueur
Après un footing d’un quart d’heure.

Las ! Voyez comme sont les choses,
Il faudrait que je me repose. !
Mes maux loin de se calmer
Las, las, ne cessent d’empirer !
Ô vrayment marastre Nature,
Avec l’âge la douleur perdure !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vostre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Avant que ne ternisse votre beauté
Pour assouvir toutes envies
Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie !

Je ne peux citer l’auteur de ce pastiche du célèbre poème de Ronsard auquel j’ai déjà fait allusion dans ce billet. Il m’a été communiqué par Fancine qui souffre énormément à plus de 80 ans. Je suis le conseil bien que mon âge ne soit plus fleuronnant. Il y a aussi cette sentence d’un auteur inconnu qui m’a fait rire quand elle m’a été rapportée : « Le fauteuil est l’ennemi des vieillards. »

Il s’avère qu’il y a de nombreux pastiches de Ronsard sur le même sujet. Si vous rechercher avec Google la phrase : mignonne allons voir si l’arthrose vous obtiendrez ce jour 279O résultats !

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 23/02/2012, dans vieillesse. Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. effectivement très drôle 🙂 Bonne journée !

  2. et merci pour Beaucarne 😉

  3. ça fait mal mais on s’est bien marrés en tout cas !

%d blogueurs aiment cette page :