La vache et son petit veau fantôme

Les prés jouxtent les rues du village et les vaches vous regardent passer. Laura vient en bordure du pré. Les vaches arrivent et une véritable communication s’établit :
« Bonjour, nous sommes contentes de te voir. Comment vas-tu ? Il fait froid aujourd’hui. Il a encore gelé ce matin. Nous voudrions bien que le printemps arrive vraiment … »

Ce jour là une vache était isolée des autres grâce à des barrières de bois mobile. Il en est ainsi quand une vache vient de donner naissance à un petit veau suppose Laura. La vache est en train de nourrir son petit. Quel tableau touchant de voir le veau téter sa mère. Pas de conversation ce jour là mais un échange de regards qui en dit plus long qu’un grand discours.

Laura ne repassa plus à pied au bord du pré pendant un certain temps. Le jour où elle le fit le petit veau avait bien grandi. La vache vint accueillir Laura lui présenta son petit veau. C’était flagrant car elle regardait Laura puis tournait la tête vers le veau et regardait Laura pour voir si elle avait bien vu. Laura lui dit combien son petit était mignon et combien elle devait être fière de lui. Soudain la vache se mit à gambader en tous sens, son veau à ses côtés. Elle retournait la tête de temps en temps vers Laura comme pour lui dire :
« Regarde mon petit veau ! Vois comme il est fort ! Vois comme il court bien ! »
Puis elle revenait au bord du pré vers Laura attendant qu’elle lui communique combien elle admirait et combien ils étaient beaux et adorables.

Ce petit jeu dura quelque mois avec le même rituel puis, un jour, Laura passa et constata qu’il n’y avait plus de petit veau. La vache était là, toute seule. Elle vint près de Laura. Elle avait le regard triste. C’est fou ce que les yeux d’une vache peuvent communiquer quand on y prête attention. Ne croyez pas que les vaches ne comprennent pas ce qui arrive à leur petit quand on l’emmène loin d’elle. Quelques jours plus tard Laura passe au bord de l’enclos. La vache est toujours là mais cette fois elle vient dire bonjour à Laura elle tourne la tête de côté comme elle l’avait fait pour lui faire admirer son petit veau. Puis soudain elle se retourne et se met à gambader joyeusement en tournant la tête comme pour montrer son petit gambadant lui aussi à ses côtés. Laura réalise soudain que la vache croît son petit veau à ses côtés. Peut-être que le fantôme du petit veau est là pour consoler sa mère. Extraordinaire interprétation de Laura ? Je n’en suis pas si sûre !

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 10/05/2012, dans animaux. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. J’ai un ami qui aime beaucoup les vaches et lorsque je passe en Normandie, je n’oublie jamais d’en enfermer une pour lui dans ma boite…

%d blogueurs aiment cette page :