Entre fleurs

Lucie a planté des reines marguerites près des vieux rosiers qui ne poussaient plus guère et donnaient avec peine quelques fleurs l’an passé. Les reines marguerites se mettent à pousser et Lucie les voit croître de jour en jour. Les vieux rosiers constatent que ces jeunes plantes vont bientôt les dépasser et se mettent à rassembler leurs forces pour faire des feuilles et croître eux aussi. Le vieux rosier de roses rouges a dit à son voisin le rosier à fleurs rose pâle :

« Nous n’allons pas laisser ces reines marguerites nous envahir. Il nous faut grandir pour voir la lumière. Il nous faut produire des fleurs en abondance pour être visibles. »

Sur ce le lendemain des petits boutons de rose se mirent à pulluler sur les deux vieux rosiers. Les reines marguerites ne répliquèrent pas. Elles respectaient les anciens. Pourtant, plus tard elles ne purent s’empêcher de pousser des tiges de fleurs plus hautes que les rosiers et d’entremêler certaines d’entre elles avec les branches des rosiers.

Un jeune rosier qui venait tout juste d’être planté à côté des deux ancêtres et qui avait entendu leur conversation regardait l’ astilbe blanche grandir et pousser quelques touffes de fleurs. Les touffes le dépassait. Quand Lucie vint pour arroser les plantes ce jour là, il lui demanda timidement :

« Je voudrais bien un sol plus riche pour me développer. J’ai besoin de nourriture. »

Lucie l’entendit et plaça à son pied quelques jolis granulés bleus et blancs d’engrais pour rosier. Il se mit alors tout d’un coup à grandir et à multiplier les boutons de roses. Lucie était émerveillée de le voir si fort. Il était plus grand que les plus hautes touffes de l’ astilbe.

Lucie écoute les besoins de ses plantes et les aime. Elle obtient des plantes magnifiques. On dit autour d’elle qu’elle a les doigts verts . Elle sait communiquer avec ses plantes.

Tout cela n’a rien d’extraordinaire. Nous pourrions les entendre communiquer entre elles si nous n’étions pas obnubilés par le verbal. Les plantes et les animaux nous parlent aussi mais nous sommes si peu réceptifs. Nous nous croyons si supérieurs avec nos mots. Comme le disent les scientifiques de la vidéo :
La nature essentielle de la matière ne se trouve pas dans les objets, mais dans les interrelations qui procèdent comme les accords musicaux.

Je vous propose une traduction des paroles de la vidéo :

La particule est essentiellement un ensemble de relations qui tendent la main pour se connecter avec d’autres choses.
La nature essentielle de la matière ne se trouve pas dans les objets, mais dans les interrelations qui procèdent comme les accords musicaux.
Il y a un échange continuel entre la matière et l’énergie, entre ma main et ce bois, entre le bois et l’air, et même entre vous et moi
Nous sommes dans cette danse cosmique de la création et la destruction, chacun d’entre nous tout le temps
Nous sommes au milieu de cette danse cosmique de la création et la destruction
Chacun d’entre nous tout le temps
Les physiciens d’aujourd’hui ont tout simplement prouvé que ce que nous appelons un objet, un atome, une molécule ou une particule ne sont que des approximations, des métaphores.
Au niveau subatomique ils se dissolvent en une série d’interrelations qui ressemblent à des accords musicaux
C’est beau.
Les physiciens d’aujourd’hui ont tout simplement prouvé que ce que nous appelons un objet, un atome, une molécule ou une particule ne sont que des approximations, des métaphores.
Au niveau subatomique ils se dissolvent en une série d’interrelations qui ressemblent à des accords musicaux
C’est beau
Nous sommes au milieu de cette danse cosmique de la création et la destruction
Chacun d’entre nous tout le temps
Nous sommes dans cette danse cosmique de la création et la destruction chacun d’entre nous tout le temps
Vous, nous, nous tous, nous – nous avons besoin d’une nouvelle vision du monde et nous avons besoin d’une science plus complète et plus inclusive, de la science pour nous soutenir dans cette vision.

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 02/08/2012, dans sérendipité. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Entre fleurs.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :