Oiseau rescapé

La semaine dernière Denis entendit de curieux bruits depuis le salon. Il n’y prit pas vraiment garde. Le lendemain matin Denis est confortablement assis dans son fauteuil, son PC sur les genoux et en face de la fenêtre du poêle qui est sa place favorite. Quand le poêle est allumé, il peut contempler depuis son fauteuil les flammes dansantes : sublime ! Tout d’un coup, il entend :
« Toc, toc, toc. »
Il n’en croit pas ses oreilles, le bruit provient du poêle. Cela continue
« Toc, toc, toc. »
Il pose l’ordinateur, se lève et regarde par la porte du poêle. Et que voit-il ? Un petit oiseau tout noir de suie qui manifestement veut sortir. Denis ouvre la porte. L’oiseau tremble de peur. Denis n’ose l’attraper afin de ne pas l’effrayer davantage. L’oiseau alors s’élance hors du poêle traverse le salon, passe l’ouverture vers le coin repas, file vers la porte qui conduit à la véranda et qui heureusement est ouverte et finalement il est rendu à la liberté en traversant la véranda et en ayant encore la chance incroyable de trouver une porte ouverte vers le jardin. Denis n’a pas le temps de réagir pour voir ce qu’est devenu le moineau envolé. Il est déjà bien loin. Il a du sans tarder se frotter dans le gravier, trouver de l’eau pour se nettoyer et surtout aller se restaurer. Quant à moi, j’ai du balayer les cendres laissées sur le sol.

Que s’est-il passé ? On peut supposer qu’il est tombé dans la cheminée ce qui représente une chute de deux étages. Quand il a atterri dans le noir de fumée en bas de la cheminée, il a encore fallu qu’il trouve la sortie par le tuyau du poêle dans le noir et qu’il arrive à l’emprunter et donc encore parcourir un bon mètre dans le noir. Tout cela pour se retrouver pris au piège à l’intérieur du poêle, voir enfin un peu de lumière mais une porte fermée. Blotti devant la fenêtre il voit les humains dans le salon. Il les voit passer devant sa fenêtre hublot, allumer et éteindre la lumière. La nuit a du être bien longue pour lui. Il était tout sale, probablement affamé et en face d’un problème de survie immédiate. Que se passait-il dans sa petite tête ? Le matin est enfin venu. L’homme assis dans le fauteuil ne semble pas trop effrayant. Il doit savoir ouvrir la porte : les humains savent faire cela. De plus il n’y a pas beaucoup d’autres options, tapons avec notre petit bec et peut-être qu’il réagira à ma demande. Aussitôt décidé aussitôt fait et on connaît la suite.

Le petit moineau a fait preuve d’une telle intelligence et aussi d’une telle chance pour se sortir d’affaire qu’il s’agit quasiment d’un petit miracle.

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 26/09/2012, dans animaux. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Il s’en passe des choses extraordinaires dans votre petit coin de campagne ! 🙂

    • Oui, on ne s’y ennuie pas 🙂 eh c’est mieux avoir des histoires d’oiseau dans une cheminée qu’une cheminée ennemie passant dans un appartement, n’est-ce pas ? 🙂

%d blogueurs aiment cette page :