Où va nous conduire la folie humaine ?


Vous pouvez activer des sous-titres

Dois-je employer un mot tabou ?
Dois-je cesser pour cette fois d’être politiquement correcte dans ce blog consacré à de gentilles petites historiettes ?
Dois-je passer pour une empêcheuse de tourner en rond ?
Dois-je passer pour un oiseau de malheur ?
Dois-je passer pour un prêchi-prêcha ?
Hé bien tant pis, je le dis et ma petite anecdote à l’eau de rose prévue pour cette semaine attendra :
Le réchauffement climatique, accompagné de la pollution galopante va nous conduire à une catastrophe sans précédent si nous n’agissons pas à temps collectivement et individuellement.

Je cite un article du Parisien (loin de loi l’idée de préconiser la lecture de ce journal) paru hier et intitulé : Ouragan Sandy : pourquoi les éléments se déchaînent ?
Y a-t-il plus de catastrophes climatiques aujourd’hui ?
Il y a à peine deux semaines, une étude du réassureur allemand Munich Re estimait que l’Amérique du Nord était la première victime de la recrudescence des catastrophes climatiques qui ont quintuplé dans cette zone au cours des trente dernières années alors qu’elles ont été multipliées par 4 en Asie, par 2,5 en Afrique, par 2 en Europe et par 1,5 en Amérique latine. D’après le réassureur, entre 1980 et 2011, le montant des dommages liés aux cyclones, tornades, inondations, incendies ou encore tempêtes tropicales a atteint la somme astronomique de 1 060 Mds$. Et trente mille personnes y ont perdu la vie. « Nous devons voir dans ces données une première preuve de l’impact du changement climatique », estime le responsable de l’unité de recherche sur les risques géographiques de Munich Re. Le nombre de catastrophes naturelles (tempêtes, inondations, séismes, coulées de boue…) a augmenté de 60% entre la décennie 1987-1996 et la décennie 1997-2006.

Le réchauffement de la planète est-il responsable ?
Sur ce point, les scientifiques sont divisés. « S’il y a effectivement eu davantage de grands cyclones au cours des dernières décennies, il est difficile d’en attribuer avec certitude la responsabilité aux activités humaines, reconnaît le climatologue Jean Jouzel. On s’attend en revanche à une multiplication des événements extrêmes à l’avenir et le réchauffement de la mer pourrait à terme accroître l’intensité des cyclones. » « On constate déjà une augmentation des cumuls de précipitations dans certaines régions », ajoute Valérie Masson-Delmotte, du Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement. Dans son dernier rapport sur les phénomènes extrêmes, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) estime que « les fortes pluies qui accompagnent les cyclones tropicaux augmenteront probablement avec le réchauffement de la planète ». Idem pour la vitesse des vents. Plus étonnant, le Giec pense que les trajectoires suivies par les tempêtes extratropicales se déplaceront davantage « vers les pôles ».

Je n’en dirai pas davantage. Bien sûr nous sommes bien trop occupés par nos propres soucis. Bien sûr nous sommes bien trop occupés par la Crise Financière. Bien sûr nous sommes trop occupés par la Crise de la dette. Bien sûr nous devons nous chauffer. Bien sûr nous devons nous éclairer. Bien sûr nous devons nous déplacer. Nous nous bouchons les oreilles. Nous sommes aveugles. Certains s’enferment dans leur cupidité insatiable qui leur fait nier toute évidence si cela n’augmente pas leurs profits, d’autres s’enferment dans leur bêtise et leur ignorance favorisée par les ronrons médiatiques et la plupart d’entre nous ne contemplent que nos égoïsmes immédiats. Nous sommes tous sur le plan individuel des hypocrites qui s’absolvent en se disant que ce qu’ils pourraient faire n’aurait de toute façon guère d’impact. Nous sommes tous des hypocrites qui accusons les autres : les puissants, les autres pays, les voisins, … que sais-je encore ? Nous sommes tous coupables et nous sommes tous concernés. Ce discours je l’adresse sans doute à moi-même plus qu’à vous cher lecteur. Il ne s’agit pas de croire a tort que nous sommes plus protégés que d’autres dans telle ou telle région de la terre car le climat nous concerne tous et il a été dit :

« Corinthiens 12:26-27 Si un membre souffre, tous souffrent avec lui.»

Je vous propose une traduction de la vidéo ci-dessus intitulée Notre plus grand défi.

[David Attenborough]
Nous sommes une espèce innovante et nous avons la capacité de nous adapter et de modifier notre comportement Maintenant, nous sommes très certainement obligés de le faire si nous voulons faire face au changement climatique. C’est le plus grand défi de tous les temps auquel nous sommes confrontés.
[Bill Nye]
La même chose qui maintient la Terre chaude
le CO2!
Peut faire que la Terre soit trop chaude car
Il retient la chaleur

Méthane, chlorofluorocarbones, la vapeur d’eau et
Le dioxyde de carbone – Tous emprisonnent le chaud

[Isaac Asimov]
Il est important que le monde entier se réunisse
Pour faire face aux problèmes qui nous assaillent.

[Richard Alley]
La preuve est claire
[Nye]
Le monde devient trop chaud
[Alley]
Nous pouvons éviter catastrophes climatiques
Nous pouvons le faire

[Nye]
Nous pouvons changer le monde
[Alley]
La science nous offre des réponses
A ces énormes défis]
[Nye]
C’est un écosystème mondial
[Alley]
Nous pouvons le faire
[Nye]
Nous pouvons changer le monde

Tout ce qui arrive à chacun d’entre nous
Touche tout le monde partout sur terre
C’est un écosystème mondial

Chaud, humide, froid ou sec, les
Climats commencent tous dans le ciel

Lorsque le C02 est élevé, la température est élevée
Pour nous tous
Quand le C02 est basse, la température est basse
Pour nous tous

(refrain)

[Richard Alley]
Notre utilisation de combustibles fossiles pour l’énergie nous pousse vers un climat qui
ne ressemble à aucun de ceux qui sont apparus dans l’histoire de la civilisation

L’addition de dioxyde de carbone dans l’atmosphère
Réchauffe
La hausse du C02
Provient de la combustion des combustibles fossiles

Lorsque vous les brûlez, vous ajoutez de l’oxygène
Qui fait que le C02 va dans l’air
Nous inversons le processus par lequel les combustibles se sont formés

[Asimov]
Nous parlons de quelque chose
Qui se répercute sur toute la Terre de
Problèmes qui transcendent les nations

(refrain)

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 01/11/2012, dans réflexion, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Donc pas seulement la folie humaine… des cycles recurrents en quelque sorte comme pour les humains. Nous ne sommes que des elements d’une masse.

  2. je n’en reviens pas que tu causes de ça. Je le découvre en faisant ce petit tour ici (pas souvent c’est sûr).
    Un des combles est que les EU sont parmi les plus touchés par les cyclones et tempêtes… ça n’a pas l’air de les émouvoir plus que ça. Et pourtant les milliards de reconstruction qu’ils ont à financer !
    J’avoue que j’ai moi-même été longtemps septique. C’est fini, les preuves se font de plus en plus quotidienne.

%d blogueurs aiment cette page :