Conte de la Saint Valentin

Suzanne avait obtenu 8 jours de congé en février pour aller skier dans le Jura. Son congé débutait le jour de la Saint Valentin mais n’ayant pas d’amoureux, elle s’en moquait éperdument. Elle avait 22 ans et une longue vie devant elle. Elle partit donc de Paris de très bonne heure car elle voulait s’arrêter en route à Dijon pour aller rendre visite à sa Grand Mère qui finissait ses jours dans une maison de retraite. Le luxe qui l’entourait et les repas délicieux tout en étant diététiques que l’on y servait ne diminuait pas beaucoup la tristesse de l’endroit mais elle se dit que sa Grand-Mère serait ravie si elle déjeunait avec elle.

Suzanne arriva vers 11h 30 à la maison de retraite. Elle eut un repas ma foi assez agréable avec elle sur une petite table à l’écart des autres pensionnaires. Elles prirent le café au salon et allèrent ensuite se promener dans le parc de la maison. Il y avait du soleil et le vent était tombé aussi elles purent s’asseoir sur un banc quelques minutes pour laisser souffler grand-mère. Un homme assez âgé que Suzanne prit pour un autre résident les rejoignit. Grand-Mère l’accueillit avec un grand sourire et dit à Suzanne :

« Voici Valentin Suzanne. Je crois qu’il a de la famille près de l’endroit où tu te rends. Il devait y aller en taxi, vous pourriez peut-être faire le voyage ensemble ?»

Il n’y avait pas moyen de refuser. Valentin ne semblait pas vraiment bavard et il était souriant et affable. Ils voyagèrent donc ensemble sans dire grand chose. Suzanne n’osa pas cependant mettre ses musiques préférées durant le trajet de peur de déplaire à Valentin. La neige commença à tomber à gros flocons après la traversée de Besançon sur le plateau. Suzanne n’était pas bien brave sur la neige. Quand ils quittèrent la route principale la chute de neige se changea en une vraie tempête. Suzanne commença à se demander si elle pourrait arriver à sa destination ce soir. Elle ne savait pas trop comment faire pour poser des chaînes et il serait certainement nécessaire d’en chausser pour monter plus haut. Soudain Valentin lui suggéra de s’arrêter à la hauteur d’une petite maisonnette pour demander de l’aide.

« Je connais les propriétaires. Ils vont vous aider. Moi je ne suis plus qu’à à 50 mètres de la ferme où je dois me rendre. Je vais continuer seul. Ne vous occupez pas de moi. Merci beaucoup pour ce voyage. »

Sur ce Valentin sortit de la voiture, alla frapper à la porte de la maison, y entra et ressortit accompagné d’un jeune homme souriant. Valentin présenta Tom à Suzanne, dit au revoir et disparut dans la tempête de neige. Tom plaça les chaînes de Suzanne puis dit :

« Ce serait plus sage de ne pas aller plus loin ce soir. Je vais vous conduire avec mon 4X4 à l’auberge du village ou vous pourrez passer une bonne nuit sans encombre. J’irai vous rechercher demain matin et vous pourrez je pense repartir sans crainte car le chasse-neige sera passé. »

Suzanne n’avait pas le choix. Elle se laissa conduire par Tom qui partagea avec elle un très bon repas à l’auberge. Un an plus tard, le jour de la Saint Valentin, ils se marièrent et ils fêtent cette année, à la Saint Valentin, leur cinquante ans de mariage. Ils n’ont jamais revu monsieur Valentin. Interrogés les fermiers où il avait soi-disant de la famille ne l’ont jamais vu et ne le connaissaient pas le moins du monde. La grand-mère de Suzanne nie lui avoir présenté un monsieur Valentin et lui avoir proposé de l’emmener avec elle. Il est vrai que Grand-Mère perdait un peu la tête à l’époque ! Suzanne et Tom ont toujours supposé que monsieur Valentin était Saint Valentin en personne. Avouez que leur histoire n’est pas banale.

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 13/02/2013, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Conte de la Saint Valentin.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :