Les perce-neige de Lucie

Mi février, après une belle chute de neige, Lucie a eu la surprise de découvrir sous le noisetier du jardin un massif de perce-neige pointer leurs feuilles vertes et leurs précieux petits boutons blancs comme de petits ongles au bout de toutes petites tiges. Lucie les admira et leur demanda si ce n’était pas un peu trop tôt pour se découvrir ainsi. Il gelait encore assez fort la nuit surtout mais les petits boutons lui disaient qu’ils savaient bien ce qu’il faisaient.

« Nous nous laissons simplement guider par la nature au jour le jour sans nous poser de questions. C’est une différence que nous avons avec les humains. Nous vivons, nous nous réjouissons de chaque instant qui passe. Notre fonction est de vous faire sourire quand vous nous regardez. Nous nous nourrissons de votre amour autant que vous vous enrichissez en nous regardant. »

Lucie était assez surprise de ce discours. Elle savait habituellement interpréter les vibrations qu’elle recevait des plantes et des animaux. Habituellement ce n’était que pure joie et réconfort mais elle n’avait jamais reçu une pensée philosophique de leur part.

Tous les jours Lucie les regardait évoluer. Ils grandissaient mais les boutons restaient clos. Un jours moins gris que les autres Lucie trouva les délicates fleurs blanches toutes écloses : une merveille. Pourtant il y avait encore des plaques de neige non fondues dans le jardin et les tas de neige accumulés au coin des rues ne semblaient pas vouloir fondre malgré des températures positives. Quand ce phénomène se produisait, nos grands mères disaient que ces restes de neige étaient en attente de la prochaine chute de neige. Lucie se fait du souci pour le devenir de ces tendres petites fleurs. Elle communiqua sa pensée aux perce-neige. Ceux ci semblaient en rire franchement et lui dirent :

« Pourquoi craindre le futur ? Il n’existe que chez vous les humains. Le temps est une de vos inventions. Nous nous sentons vivre dans l’instant et notre vision du monde est si magnifique. Du moment que tu nous contemples et nous apprécies Lucie, nous remplissons notre mission car nous te montrons la beauté du monde et ta beauté en retour. »

Les pronostics météo de nos grands parents se révèlent souvent exacts. Deux semaines plus tard les petits tas de neige non encore tout à fait disparus attirèrent une chute de neige et de température. Le matin Lucie constata qu’il était tombé un petit centimètre de neige. Ce n’était pas vraiment catastrophique mais Lucie se précipita pour voir ce que devenaient ses perce-neige. Le noisetier les avait protégés en partie mais il y avait eu une gelée assez forte durant la nuit et Ils faisaient bien triste mine. Ils étaient tous couchés sur le sol. Lucie essaya de communiquer mais ils ne disaient rien, repliés sur eux mêmes, concentrant leurs forces. Lucie les laissa en paix espérant qu’ils résisteraient jusqu’au redoux qui ne pouvait tarder.

Au premier rayon de soleil les perce-neige se redressèrent pour lui faire fête. Lucie se réjouit avec eux. L’hiver avait été long et sans lumière. Quelle leçon de courage chez ces petites plantes qui défient les fins d’hiver !

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 20/03/2013, dans sérendipité. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. La philosophie du Perce-neige , ça ferait un beau titre de livre 🙂 Un petit Beatles dès le matin ça fait du bien 🙂

%d blogueurs aiment cette page :