La question de l’ange

Dans le film la cité des anges, l’ange de la mort ( Azraël dans la tradition hébraïque) qui est figuré par Nicolas Cage accompagne les âmes des décédés vers la lumière et leur pose à tous une question. Il veut savoir ce que ces humains ont préféré dans le monde matériel que seul un incarné peut connaître. Au début du film on le voit conduire vers l’au delà une petite fille de trois ou quatre ans qui lui répond que ce qu’elle a le plus apprécié sont ses pyjamas : leur douceur et leur chaleur sans doute. J’ai aussi lu dans un livre il y a bien longtemps et je ne me rappelle ni le nom ni l’auteur que l’être de lumière recevant une jeune femme victime d’un accident opératoire lui pose cette même question. La jeune femme répond que c’est la danse et qu’elle n’est pas prête car elle n’a pas encore dansé suffisamment dans sa courte vie. Alors l’ange se met à rire et renvoie la jeune femme sur terre.

Dans le film Rencontre avec Joe Black, l’ ange de la mort figuré par Brad Pitt emprunte le corps d’un accidenté pour pouvoir se rendre compte de ce que ressentent les hommes dans leur milieu matériel. Il se trouve dans les cuisines d’un manoir où l’on prépare un festin et il déguste avec délice du beurre de cacahuète qui devient sa nourriture préférée. À l’occasion il se retrouve dans un hôpital où une vielle dame en stage de cancer terminal veut absolument qu’il l’emmène dans l’autre dimension car elle souffre trop. Bien qu’il soit sous une forme humaine, elle l’a reconnu. Il a beau lui dire que ce n’est pas encore son heure et qu’il n’est pas censé pour le moment exercer cette tâche, il se laisse fléchir et guide la pauvre femme vers la lumière.

Que répondrons nous à l’ange qui viendra nous chercher un jour ? Je me le suis demandé et je n’ai pas trouvé de réponse unique. Il y a trop de chose à aimer et apprécier dans ce monde pourtant si corrompu et si rempli de guerres, de trahisons, de maladies et de catastrophes. Toutes les petites choses d’une journée : le plaisir de la douche, de la découverte des nouvelles fleurs du jardin, des jeux avec le chaton, du sourire de la caissière du supermarché, du chocolat chaud, … Je répondrais bien la danse comme la jeune femme plus haut mais je ne suis plus aussi vaillante qu’avant pour ce plaisir. Alors je dirai à l’ange que chacun d’entre nous n’apprécions pas vraiment la vie à sa juste valeur et que nos complaintes sont multiples. Comme Joséphine ange gardien il ferait bien de venir en personne aider les humains à apprécier la vie et à ne pas la détruire par leur bêtise et leur inconscience.

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 03/07/2013, dans sérendipité. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur La question de l’ange.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :