Notre chaton

Petit chaton, petit miracle tombé du ciel dans la remise pourtant cadenassée. Entre bois de chauffage et brouette, tu étais là, pleurant à fendre l’âme. Tu tenais à peine sur tes pattes. Tu buvais le lait goutte à goutte au bout de mon doigt. Très vite tu sus laper. Très vite tu grossis.
Grifouilles se changent en griffures. Ouille Ouille les jambes ! Apprends pattes de velours. Mordillements se changent en morsures. Ouille Ouille les mains ! Tu fais mal, fais attention tu as des dents maintenant : à toi les croquettes pour chaton.

Et les jeux, tout est jeu : une boule de papier froissé, un bouchon qui se balance au bout d’un fil, une noix qui roule sur les pavés, les barreaux du sèche linge et on apprend à courir : plus vite toujours plus vite; et on apprend à sauter : plus haut, toujours plus haut; et on apprend à grimper : c’est bien plus beau la vue d’en haut.
Maintenant découvrons le jardin, humons les fleurs, admirons les guêpes bourdonnantes, faisons rouler sur la terrasse une coquille d’escargot vide, modillons les feuilles séchées tombées du bambou, et courons après la plume blanche, duvet d’oiseau si légère. On se fait des muscles. On devient fort.

Un jour on grimpe dans l’arbre de Judée. On découvre alors une envolée d’oiseaux qui vont se percher sur les fils électriques. Mais attention la branche est plus petite, on tombe et on se raccroche comme un petit singe avec ses pattes mais on ne peut pas remonter sur la branche et patatras, on fait une belle chute d’environ 2m 50. On ne retombe pas sur ses pattes comme les gens disent des chats mais un peu n’importe comment. Pas de dommage apparent mais la leçon a été dure. On n’a pas encore réessayé de grimper à l’arbre.

Petit chat pour toi la vie est paradis. Tu ne sais rien de la méchanceté, de l’avarice, de l’anxiété et de la peur qui règne dans le monde des hommes. Petit chat tu dors en boule dans ton petit lit douillet. Tu t’étires. Tu ouvres tes yeux. On y découvre tout l’univers.

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 01/08/2013, dans animaux. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Notre chaton.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :