Petits coquins

Domi est en visite pour quelques jours chez son cousin germain Juju. Domi et Juju sont tous deux à peine deux ans et demi. Domi habite une grande ville alors que la maison de Juju est située dans le bâtiment mairie-école d’un petit village.

La veille peu après son arrivée, Domi a déjà découvert avec émerveillement les poules du poulailler et la collecte des œufs. Suzette la maman de Juju lui a placé entre ses deux mains jointes un tout petit poussin nouveau né en lui recommandant de ne pas serrer ses mains pour ne pas étouffer l’oiseau. La douceur de l’oisillon et sa couleur jaune d’or ont conquis le cœur du petit garçonnet. Puis le soir il y a eu la recherche du lait à la ferme voisine. Il y a vu un gros tracteur : le seul du village. Surtout, il a pu regarder s’ébattre des petits cochons nouveaux nés, bien roses et munis de leurs queues en tire bouchon.

Le lendemain, après avoir joué dehors dans le jardin toute la matinée, une bonne sieste devrait leur faire du bien pense Suzette. Aussi elle place côte à côte les deux gamins dans le grand lit de la chambre du haut. Elle leur raconte l’histoire des trois petits cochons et ils s’endorment comme deux petits anges ou tout du moins le croit-elle. Suzette les quitte alors pour vaquer à ses occupations.

Mais Juju a fait semblant de dormir et il réveille Domi. Juju qui n’a pas froid aux yeux pousse Domi à se lever. Ils mettent leurs sandales, descendent l’escalier à pas de loup et s’échappent dehors par la porte de derrière. Juju à l’intention de faire découvrir le village à son cousin. Domi est impressionné. Jamais dans sa ville il ne pourrait ainsi partir dans les rues à l’aventure.

La main dans la main ils s’avancent dans la rue principale du village qui monte légèrement vers une jolie place entourée de tilleuls qui se trouve à quelque quatre cent mètres de la maison. Ils s’amusent en passant avec un chat jaune qui lui aussi se promène dans la rue. Ils ont un sentiment de liberté et de puissance qui les remplit de fierté et d’orgueil. Ils passent la place des tilleuls vers sa droite pour monter encore plus loin. C’est toujours plus intéressant de monter n’est-ce pas ? Ils montent encore deux cent mètres et atteignent le parvis de l’église.

Là une dame qui sort de l’église les remarque et reconnaît Juju. Elle pense qu’elle doit aller tout de suite prévenir Suzette. Elle y s’y rend sans tarder, trouve Suzette dans le jardin et lui dit :
« Savez-vous où se trouvent vos deux petits ? »
« Ils font la sieste. » répond Suzette. La dame alors avoue :
« Ils se sont échappés. Je les ai rencontrés au niveau de l’église ! »
« Oh mon Dieu Merci Madame Vrapeaux» répond Suzette qui laisse tomber son râteau et cours comme une folle. Elle retrouve les deux enfants quasiment à la sortie du village.

Elle les gronde pour la forme car je soupçonne Suzette d’être en fait très fière de l’exploit de son Juju chéri.

church

place

 

Mairie

 

 

 

 

En souvenir de mon petit frère.

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 23/04/2014, dans enfance. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Les oisillons à la découverte du monde … Touchant et toujours d’actualité. En fait ça n’a pas d’âge. Joli souvenir, merci !

  2. joli souvenir d’escapade 🙂

%d blogueurs aiment cette page :