Conte de novembre

La feuille se sentit changer de couleur. Elle adorait son vert profond et voilà qu’elle jaunissait et brunissait par endroits. Elle en rougit de stupeur. Elle regarda les autres feuilles et vit qu’il en était de même pour elles. Elle ne put s’empêcher de demander à l’arbre ce qui leur arrivait. L’arbre répondit que c’était dans l’ordre des choses. Rien n’était permanent et que cela était bon. La feuille ne se réjouit pas vraiment de cette réponse. Mais elle accepta ce changement et accepta le présent qui lui offrait un beau soleil et le spectacle de jolis petits nuages blancs qui se promenaient dans un ciel bleu pâle.

Pourtant le lendemain elle eu une grande frayeur ? Un coup de vent violent la détacha de sa branche et elle se retrouva sur le sol privée de sa source de vie. Mais elle s’aperçut bien vite qu’elle pouvait toujours malgré tout communiquer avec l’arbre. Elle lui dit sa peur du futur. L’arbre lui dit de ne pas s’effrayer. Il lui répéta que ce qui lui arrivait faisait partie de l’ordre des choses et que le moment présent lui offrait des satisfactions inattendues car elle formait maintenant avec ses semblables un tapis multicolore qui créait de la beauté.

Quelques jours plus tard toutes les feuilles répandues sur le sol craquaient harmonieusement sous les pieds des promeneurs. Notre feuille qui se recroquevillait et se desséchait comme les autres avait compris la leçon de l’arbre. Au lieu de se lamenter, elle accepta d’être piétinée et de se sentir craquer en milles morceaux.

Elle fut bien récompensée de son attitude positive quand, le soir tombé, trois petites fées vinrent danser autour de l’arbre ce qui eut pour effet de supprimer pour elle toute l’anxiété causée par sa déchirure. Alors libérée du monde des formes, elle s’envola au paradis des feuilles.

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 10/11/2014, dans sérendipité. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Conte de novembre.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :