La dernière rose

En ce dernier jour de novembre, j’ai cueilli une dernière rose rouge bien épanouie dans mon jardinet. Je voulais la préserver de la première gelée nocturne de la saison. Maintenant elle réjouit notre vue dans la maison mais ai-je bien fait d’intervenir dans sa vie ? Peut-être aurait-elle préférer exprimer le reste de sa vie en vue du ciel et de la nature ?

Cela est la grande question de la fin de la vie ! Pourquoi emprisonner les vielles gens dans les maisons de retraite ? Pourquoi emprisonner les vieilles personnes malades attachées avec des tuyaux dans des hôpitaux ? Pourquoi les bourrer de médicaments avec des effets secondaires souvent plus dangereux que le mal initial ?

La vie c’est la liberté, la liberté de vivre chez soi, la liberté de manger la nourriture que l’on désire, la liberté de choisir, la liberté de souffrir si l-on le veut ainsi que la liberté de mourir naturellement. L’existence c’est la liberté de l’être.

Mais la vie c’est surtout l’intensité du moment présent et l’acceptation de la mort du corps et du mental.

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 02/12/2014, dans réflexion. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur La dernière rose.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :