N’est stupide que la stupidité

Chaque fois que l’on lui fait remarquer qu’il est stupide, Forrest Gump répond :
« Maman dit : N’est stupide que la stupidité. »
Le film Forrest Gump qui retrace la vie de Forrest qui est considéré comme « simple d’esprit » est l’un de ceux que j’apprécie le plus. Je dis bien considéré car il fait en fait preuve d’une intelligence profonde bien que cela ne soit pas la même intelligence que celle que la plupart d’entre nous considèrent comme telle.

À ce sujet j’ai eu récemment connaissance d’une petite histoire qui en dit long. Voyez deux petits garçons Grosmalin et Simplet d’une dizaine d’années qui se promènent dans les bois. Grosmalin s’aperçoit que Simplet possède un peu d’argent et il songe soudain a lui en extorquer quelque peu. Dans ce but , Il propose à Simplet un petit jeu.

« Simplet je vais te poser une question toute simple. Si tu n’y réponds pas, tu me donnes 1 euro mais si tu réponds correctement je te donne 5 euros.»
Simplet tout heureux que l’on veuille jouer avec lui est d’accord. Grosmalin lui demande :
« Qui a quatre pattes et aboie ? »
Simplet est incapable de répondre que c’est le chien et donne 1 euro à Grosmalin qui lui donne une deuxième chance.
« Qui a quatre pattes et miaule ? »
Simplet est encore incapable de répondre. tend un deuxième euro à Grosmalin.
« Tu es stupide. C’est le chat.»
Mais alors Simplet en tendant un deuxième euro à Grosmalin répond :
« Maman dit : N’est stupide que la stupidité. Je vais moi te poser une question. Si tu y réponds je te donne les derniers euros qui me restent soit 5 euros mais si tu n’y réponds pas juste tu me donnes 10 euros. »
Grosmalin ne vois pas pourquoi il ne saurait pas répondre à une question de Simplet aussi il agrée et Simplet pose sa question :
« Qui a deux pattes le matin et trois pattes le soir ? »
Grosmalin envisage une ou deux réponses qui ne le satisfont pas et au bout d’une dizaine de minutes avoue son incapacité à répondre. Là Simplet donne la réponse :
« Rien du tout bien entendu Grosmalin ! »

Concluons sur l’intelligence dont a fait preuve notre Simplet.

Simplet a su appréhender le rien, la non existence, le vide, le zéro. Il est difficile pour Grosmalin de penser que l’on puisse lui poser une question sans réponse. L’homme a tendance à croire qu’il peut répondre à toutes les questions maintenant ou plus tard. Le mystérieux est évacué de la pensée rationnelle. Le zéro, le néant, le vide offensent la rationalité. L’apparition du zéro en tant que chiffre et nombre est très tardive. Les premiers à l’admettre ont été les Hindous vers le troisième siècle. Le mathématicien indien Brahmagupta est le premier à définir le zéro dans le livre Brâhma Siddhânta. Il faut du cran pour appréhender le rien et son potentiel créatif.

Plus intéressant encore est de remarquer pourquoi il n’a pas su répondre aux questions de Grosmalin. Il n’a pas pu car il ne sait pas abstraire. Il ne sait pas disséquer. Il ne voit le chien ou le chat que dans sa totalité, que dans sa vérité. Il a une perception de l’être dans tout ce qu’il voit. Les pouvoirs du mental sont précieux mais leurs abus nous empêchent de percevoir le vrai et le juste. J’ose citer le Christ : Bienheureux sont les simples d’esprits car ils verront …

Publicités

À propos de chiendentbel

âgée mais éternellement jeune !

Publié le 03/04/2015, dans réflexion. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Le Rien, n’est-ce pas déjà quelque chose … 😉 Happy Easter 😉

%d blogueurs aiment cette page :