Archives de Catégorie: réflexion

Ecrits de Denis

Un mois déjà
Extraits traduits de l’anglais

La vie est un voyage et non pas une destination, mais si vous ne savez pas où vous allez vous pouvez ne pas aimer où vous allez vous retrouver.
Qu’est-ce que cela signifie de dire que vous savez quelque chose?
Comment allez-vous mener votre vie?
Etes vous controlés par le destin ou êtes-vous libre?
La vie est un cadeau. Vivre est un processus et la vie ne peut avoir un sens que dans la mesure où vous lui donnez vous même un sens.
ETRE, FAIRE, AVOIR.
Les corps physiques sont plutôt comme des costumes spatiaux.
Votre coeur connait des choses que votre tête ne saura jamais.
La vie est simple, c’est nous qui la compliquons.
Toute réalité qui n’est pas de la lumière et de la conscience pure est une illusion.
L’univers entier est une belle pensée.
LA VÉRITÉ vous affranchira.
Vous ne faites rien. Vous voyez ce qui est déjà fait.
Il y a un plan global dont vous n’êtes pas au courant et auquel vous ne pouvez contribuer qu’en étant (Identité) qui vous êtes, faites de votre mieux (Motivation) à la recherche de votre vérité supérieure (Relation), et suivez votre cœur.
Tous les problèmes ont le don de montrer ce que vous devez savoir.
Nous ne savons pas nous séparer de nos à prioris parce que nous craignons l’écart qu’il y aurait avec les nouvelles idées. Nous craignons le vide : horreur du vide. Vous résistez à sortir de votre prison parce que vous craignez que l’autre monde soit pire. Nous devons passer de la pensée elle-même à l’être qui pense, car c’est à travers le penseur que la pensée est combinée avec l’observation. La conscience humaine est la scène sur laquelle le concept et l’observation se rencontrent et s’unissent.
Vous avez peur. La peur est la difficulté dominante de toute personne séparée de sa nature originelle.
Il n’y a que deux émotions: l’un est l’amour et l’autre est la peur. L’amour est notre véritable réalité. La peur est quelque chose que notre esprit a composé et donc est irréelle. Nous craignons le changement parce que nous pensons que nous allons perdre quelque chose, c’est à-dire que le changement va enlever des choses. Le changement n’est jamais une perte, c’est tout simplement un changement.
Nous surmontons la peur à travers le pardon et l’amour c’est-à-dire en vivant dans le présent.
Le seul temps véritable est le présent. L’instant est le seul moment qui est. Libérer les autres ainsi que nous-mêmes de toutes les erreurs du passé nous permet de respirer en toute liberté. C’est notre attachement à vouloir et prédire qui nous maintient attachés à l’expérience douloureuse et coupable du passé. La culpabilité et la peur en nous stimulant qui nous fait croire en la continuité du temps.
Il est absolument impossible d’être malheureux dans l’instant.
Les gens craignent qu’en abandonnant leurs attitudes destructrices, ils abandonnent le contrôle de leur vie.
La racine de la peur est un faux sentiment d’identité.
Un homme libre ne s’empêtre pas dans ses tâches extérieures.
Soyez simple et laissez tout ce qui vit être votre professeur.
Etre libre de tout conflit ne nécessite qu’une seule chose: un objectif qui ne soit pas conflictuel. Essayer de changer quoi que ce soit est une sorte de bataille : c’est-à-dire vouloir quelque chose qui ne peut être le nôtre à l’avenir consiste à bloquer notre potentiel pour être heureux maintenant. Par conséquent définissez vous-même un objectif qui peut être rempli là où vous vous situez. Faites de cet instant votre porte vers la liberté et vous verrez que la porte va s’entrebailler un peu plus à chaque fois que vous reviendrez sur ce moment en paix avec vous-mêmes.
Dans la totalité de votre essence totale, vous êtes déjà complet.
On trouve l’amour en réalisant qu’on l’a perdu.
La vie a pour objet l’élévation. Elle n’a pas d’autre but.
La vie sans question ne vaut pas la peine d’être vécue comme le pense Socrate (Les prisonniers dans la grotte) et aussi Tolstoï.
Connais toi toi même !
Soyez pour quelque chose et non pas seulement contre quelque chose. Soyez prêt à risquer, alors vous êtes libre. Afin de vivre libre et heureux, vous devez bannir l’ennui. Vous trouverez seulement alors votre capacité d’aimer. En faisant face à la solitude vous vous rendez compte que vous n’avez pas besoin d’une autre personne, ou d’une autre situation. Car que cela peut-il vous apporter ? L’attraction est là pour que la relation offre une opportunité pour le développement personnel et l’auto transcendance.
JE SUIS ! ET TU ES ! et l’amour est tout ce qui compte.
La liberté n’est pas une illusion. La liberté est naturelle. Elle vous est donnée à la naissance. C’est votre refuge.
Le rire est la distance la plus proche entre deux personnes.
En fin de compte rien ne compte.
Nous avons un objectif parce que nous voulons un changement de notre être. Et pas seulement pour avoir quelque chose à faire. L’objectif est un nouveau soi.
La dépression se produit lorsque vous vous apercevez soudain du vide de votre vie. Le remède est d’être prêt à voir au delà de votre prétention à avoir une vie utile. Lorsque votre faux soi a disparu, un but véritable entre dans votre vie. Ensuite, la dépression est absolument impossible. Vous ne devez pas utiliser vos victoires en tant qu’identité psychologique.
Afin d’apprendre et de grandir, vous devez enseigner et donner.

DENIS WEBB (1974 environ)

Publicités

Les jeunes d’aujourd’hui

L’autre jour, à la caisse du supermarché, la personne devant moi était en grande conversation avec la caissière. Hé oui, ici, on prend son temps et c’est très agréable.
Bref, le caddie de cette dame était impressionnant et les commentaires faits concernaient le contenu du caddie :

« Les jeunes d’aujourd’hui sont bien difficiles. Ils ne veulent pas de ceci, ils ne veulent pas de cela. Il faut lire toutes les étiquettes. Mes petits enfants ne veulent pas manger de produits contenant du gluten. Il y en a partout. Il leur faut des produits frais. Et pour les huiles : pas de margarine, pas d’huile de tournesol : uniquement de l’huile d’olive … »

Je ne vais pas aller plus loin là dessus car nous avons les mêmes contingences alimentaires que ceux que cette brave grand-mère beaucoup plus jeune que nous décrivait.
Le point qui m’impressionna n’était pas celui là mais l’expression « les jeunes d’aujourd’hui». C’était celle que j’entendais tous les jours provenant de mon grand-père :

« Les jeunes d’aujourd’hui ne savent plus travailler.»
« Les jeunes d’aujourd’hui n’ont plus de conscience professionnelle.»
« Les jeunes d’aujourd’hui n’ont plus d’éthique.»
« Les jeunes d’aujourd’hui ne songent qu’au plaisir.»
« Les jeunes d’aujourd’hui veulent gagner plein d’argent sans rien faire.»

Je pourrais remplir une page de ce genre de remarques. Mais les jeunes d’aujourd’hui ne sont certainement pas plus mauvais que les jeunes idiots d’hier. Ecoutez donc Brassens !

Un petit jeu philosophique

Quelle prétention de ma part ! Mais je ne peux résister à l’envie de proposer un petit jeu philosophique.

Amusez vous à faire deux ensembles, pas forcément disjoints, avec les concepts suivants :
raison, intelligence, détachement, observation, union, vie, ordre, renoncement, ressentir, être, intellect, relier, sagesse, amour, faire le vide, cœur, lumière, compassion, logique.
jouer
Il n’y a bien entendu pas de mauvaise, ni de bonne, réponse. Je vais malgré tout donner ma solution personnelle :

– (sagesse, faire le vide, raison, observation, logique, intellect, intelligence, renoncement, ordre, vie, être).
– (compassion, être, relier, ressentir, détachement, union, amour, cœur, lumière, intelligence, vie ,être)
.

L’idée m’est venue à partir de la réflexion qui suit :
Le sagesse c’est le vide alors que la compassion est le tout.
Nous n’évoquons pas ici la compassion pitié mais la compassion agape (amour pur).
En effet, la sagesse c’est se débarrasser de toutes les illusions, les frivolités, les faux semblants. C’est se libérer de tous les attachements : à l’argent, au statut social, au faire valoir, … , en bref à son faux moi. Et derrière le vide, il y a le tout.

La sagesse c’est ne plus ressentir le poids du passé et ne plus se poser de questions au sujet de l’avenir.

La compassion c’est se sentir relié à tout ce qui vit. La compassion c’est reconnaître soi dans l’autre. C’est être chaque personne que l’on rencontre, tout animal que l’on approche. C ‘est aussi se sentir relié aux plantes , aux arbres et aux fleurs. Les pierres du jardin, la terre, l’eau, … sont aussi constitués des mêmes éléments.

On commence d’ailleurs à étudier la conscience des animaux. On avait déjà des résultats au sujet de la conscience des mammifères. Mais on vient de faire des études positives pour les poissons.

Pour quand la découverte des émotions ressenties par les fourmis, les roses et les pierres ?

Que faire ?

monstre
Que faire ?
Face à la folie humaine
Que faire ?
Face au règne de l’argent
Que faire ?
Face à l’inertie
Que faire ?
Face à la bétise
Que faire ?
Face à l’ignorance crasse
Que faire ?
Face à la destruction
Que faire ?
Face au désastre
Que faire ?
Face à l’horreur
Que faire ?
Face au désespoir
Que faire ?
Face au trou noir
Que faire ?
Face au vide
Que faire ?
Face au néant
Que faire ?